The Legend of Zelda: Link's Awakening | Zelda | Joueur de Zelda

Zelda : Link’s Awakening

Publié le 15 nov 2011

A chaque console de Nintendo son Zelda, la Gameboy n’a pas dérogé à la rêgle et nous a fourni avec Link’s Awakening, encore une fois, le meilleur jeu possible.

A sa sortie il a fait un véritable carton. La Gameboy était déjà bien assise dans le secteur des consoles portables, les autres étant d’une autonomie moindre (comme la Game Gear ou la Lynx). A cette époque seule la Game Boy permettait de jouer vraiment hors de la maison et donc de jouer à Zelda PARTOUT. C’était le premier Zelda de poche.

La nouvelle tombe alors pour Noel 1993, les joueurs japonais pourront enfin revoir Link dans une toute nouvelle aventure, où l’on devrait retrouver un gameplay similaire auquel seront ajoutées quelques phases nouvelles, comme des passages de plate forme. Interloqués, les fans n’ont qu’à attendre quelques jours avant de voir des photos de cette version. Comme d’habitude, des larmes de joie coulent sur leur visage et ce nouvel épisode, baptisé «Link’s Awakening» sera, à n’en pas douter, un des jeux phares de la machine de Nintendo. Ce qui se révèla rapidement vrai, puisque pour beaucoup de joueurs aventuriers dans l’âme, cet opus reste le meilleur titre de la Game Boy, et l’un des meilleurs episodes de la saga.

Link, après avoir vaincu Ganon; décide d’oublier toute la pression qui a pesé sur lui et part naviguer sur les flots. Mais quelques heures après son départ, il se rend compte que, sa disparition peut porter préjudice au royaume d’Hyrule. Il se raisonne et s’en retourne Pendant le voyage, une, terrible tempête éclate, n’épargnant aucunement son navire. Il s’échoue et épuisé, s’endort sur la plage où il a chavire II vient en fait d’arriver sur l’île de Koholint, et se réveille dans un lit douillet, chez une jeune tille qu’il prend pour Zelda. Mais il s’agit de Marin, la personne qui l’a trouvé sur la plage. Les premières preoccupations de Link sont de retrouver son arme et de reconstruire son bateau. Il se rend compte qu’il était en fait attendu sur l’île de Kokolint comme le héros d’une légende indigène, destiné à
réveiller le «poisson-rêve». Pour ce faire, il doit réunir les instruments de musique magiques et ainsi vaincre les menaces qui pèsent sur cette terre.
Bénéficiant de tout le talent de Miyamoto et de son équipe, Link’s Awakening s’est révélé très fidèle à la série, bien qu’il ne prenne pas pour cadre Hyrule. Il reste l’un des meilleurs jeux de la Game Boy, notamment pour son gameplay alliant recherche, combats et réflexion. Il y ajoute des petites nouveautés bien appréciables, comme des passages de plate-forme et l’utilisation de mélodies, que l’on retrouvera dans les épisodes N64. Une valeur sûre l N’oublions pas de préciser que cet opus a été réédité en couleur sur Game Boy Color, sous le titre The Legend of Zelda Link’s Awakening DX. Au programme, le même jeu avec quelques couleurs et un donjon supplémentaire.

Comme dans tous les Zelda, vous incarnez Link !!! Mais cette fois pas de Zelda dans cette aventure.

Fait notable de cet épisode : l’arrivée du hibou comme guide tout au long de l’aventure. Ce hibou reviendra dans Ocarina of Time quelques années plus tard.

Le monde Il est constitué de 8 donjons, tous basés sur un thème différent comme l’eau, le feu etc … Il y a des mini-donjons aussi mais ils sont beaucoup plus rares, les décors ne sont jamais vides est chaque élément peut nous servir un jour. Le transport est très bien géré avec 4 téléporteurs et un ocarina qui vous fait atterrir en plein milieu de la carte (devant la pharmacie). De plus, pour vous aider dans votre quête, des cabine téléphoniques sont installées partout où vous avez au beau du fil pépé ramolo qui vous aide.

Les mini quêtes/mini jeux

Il y en a pas mal pour un jeu Game boy ! D’abord il y a les mini jeux comme la pêche qui vous permet de gagner des ¼ de cœur et des rubis, puis il y a le casino qui vous permet d’obtenir le premier objet pour commencer le troc. La quête du troc est plus que rythmée et sans elle on ne peut pas finir le jeu ! Vous devrez sans cesse faire le tour de la carte pour échanger vos objet avec les PNJ (personnages non joueurs). Il y a aussi la quête des chansons ou vous devrez trouver des airs d’ocarina qui ont des pouvoirs spéciaux. Une quête aussi importante que le troc, est celle des coquillages qui vous permettra d’améliorer votre épée. Dès que vous avez trouvé 20 coquillages vous pouvez aller à la maison des coquillages où l’on vous donnera l’épée v2 qui lance des éclairs quand vous êtes en pleine forme (barre de vie au maximum).

Le jeu vous occupera de longues heures, entre les éternelles recherches de ¼ de cœur, vous devrez aussi partir à la recherche de certaines clefs de donjon, trouver des trésors, aider des gens, faire bouger des baleines qui dorment etc…

Vous pourrez aussi sauvegarder à n’importe quel endroit ce qui est une première dans les jeu gbc (Rappel, le jeu qui à inventé la sauvegarde s’appelle zelda I)

L’apport du DX

Tout d’abord,  les couleurs son un apport énorme pour le jeu ! Mais aussi un nouveau donjon qui vous permet de changer de tenue, et soi-disant, devenir plus fort ou plus résistant. Et la possibilité de faire des photos et de les imprimer avec la petite Imprimante sortie à l’époque… Plus un gadget qu’autre chose.

Fait marquant : Le retour du jeu Link’s Awakening DX sur l’app store de Nintendo sur la 3DS. Si vous avez terminé Ocarina of Time et que vous n’avez jamais joué à Link’s Awakening achetez le DIRECTEMENT, un Zelda de plus est toujours un bon investissement.